Y a-t-il des risques d’utiliser une cigarette électronique par temps froid ?

Publié le : 06 décembre 20214 mins de lecture

Par temps froid, les appareils électroniques tels que les téléphones ou les appareils photo peuvent être exposés à certains dommages. Il en va de même pour les e-cigarettes, c’est pourquoi il convient d’y porter une attention toute particulière en hiver. Voici quelques conseils pour prendre soin de sa cigarette électronique par temps froid.

Protéger le réservoir

Pour ce qui est des parties mécaniques et électroniques, la vapoteuse devrait être à l’abri, à moins d’être exposée à des températures extrêmes. En effet, les cigarettes électroniques ont été conçues pour fonctionner de manière optimale entre 0°C et 40°C. Le réservoir est particulièrement résistant au froid. Cependant, il convient de ne pas exposer ses exposants, notamment le métal, le plastique, et la condensation. L’humidité dans le réservoir pouvant altérer la partie électronique.

Ainsi, il est recommandé de mettre l’e-cigarette dans une pochette étanche lorsqu’on sort de la maison. Un conseil d’autant plus valable lorsqu’on se rend dans une station de ski, où la pression de l’air est moins importante.

Des e-liquides moins riches en glycérine végétale

Les amateurs de vapotage se demandent souvent si l’e-liquide peut geler. La réponse est oui. Néanmoins, il faut que l’e-liquide soit exposé à des températures extrêmement basses pour que cela arrive. Ses deux principaux composants, le propylène glycol et la glycérine gèlent respectivement à 10°C et -17°C.

Il faut aussi garder à l’esprit que l’e-liquide ne peut pas se transformer en popsicle, mais il peut devenir plus épais. C’est pourquoi par temps froid il faut faire attention au clearomiseur, car il sera plus difficile de le remplir. Il faudra même parfois légèrement forcer pour remplir le clearomiseur.

Autre conseil, opter pour des e-liquides moins riches en glycérine végétale. À très basse température, cette dernière devient plus visqueuse et pourrait encrasser la résistance. Il faut ainsi plébisciter les liquides plus équilibrés en propylène glycol.

Attention à la batterie

En hiver, il faut également surveiller de près la batterie de la vapoteuse. En effet, le froid peut altérer son autonomie, pouvant réduire sa capacité habituelle de près de 70 %. Il est ainsi essentiel de garder la batterie au chaud, autant que possible. Pour endiguer une éventuelle dégradation, il suffit de la mettre dans une poche intérieure afin d’empêcher le froid d’y pénétrer.

Cependant, en dépit de cette précaution, la batterie peut encore être altérée. C’est pourquoi lors d’un week-end en dehors de la maison durant les mois d’hiver, il est conseillé de toujours se munir d’une batterie de rechange.

Plan du site